De nouvelles règles rendent les appareils ménagers plus durables

union européenne pour éfficacité énergétique - De nouvelles règles rendent les appareils ménagers plus durables
Dans un effort constant de réduction de l’empreinte carbone de l’Europe et de réduction de la facture énergétique pour les consommateurs européens, la Commission a adopté de nouvelles mesures d’écoconception pour des produits tels que les réfrigérateurs, les lave-linge, les lave-vaisselle et les téléviseurs. L’amélioration de l’éco-conception des produits contribue à la mise en œuvre du principe «l’efficacité énergétique d’abord » de la priorité de l’Union de l’énergie de l’UE. Pour la première fois, les mesures comprennent des exigences de réparabilité et de recyclabilité, contribuant aux objectifs d’économie circulaire en améliorant la durée de vie, la maintenance, la réutilisation, la valorisation, la recyclabilité et le traitement des déchets des appareils.

À l’issue d’un processus de consultation, la Commission a adopté 10 règlements d’application portant sur l’écoconception, qui définissent l’efficacité énergétique et d’autres exigences applicables aux groupes de produits suivants : réfrigérateurs, machines à laver, lave-vaisselle, affichages électroniques (y compris les téléviseurs), sources de lumière et appareils de commande séparés, alimentations externes, moteurs électriques, réfrigérateurs à vente directe (par exemple, réfrigérateurs dans les supermarchés, distributeurs automatiques de boissons fraîches), transformateurs de puissance, et équipement de soudage.

Nouveau label énergétique et de l’éco-conception

Les étiquettes énergétiques de l’UE fournissent une indication claire et simple de l’efficacité énergétique des produits au moment de l’achat. Il est ainsi plus facile pour les consommateurs d’économiser sur leurs factures d’énergie, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre dans l’UE.

Les labels et les normes permettront d’économiser environ 150 Mtep (millions de tonnes d’équivalent pétrole) par an en énergie. Pour les consommateurs, cela représente une économie moyenne pouvant atteindre 285 € par an sur la facture énergétique de leur ménage. En outre, les mesures d’efficacité énergétique généreront 66 milliards d’euros de recettes supplémentaires pour les entreprises européennes.

Pour ce faire, l’UE a mis en place des réglementations et des directives, notamment en matière d’étiquetage énergétique et d’écoconception des produits.

Introduit pour la première fois pour un certain nombre d’appareils électroménagers en 1994, puis étendu en 2004 – avec une échelle comparative allant de A (le plus efficace) à G (le moins efficace) – le concept a été un facteur clé pour aider les consommateurs à choisir des produits plus économes en énergie. Parallèlement, il encourage également les fabricants à innover en utilisant des technologies moins énergivores.

Le label énergétique est reconnu par 93 % des consommateurs et 79 % le considèrent comme achetant des produits économes en énergie, selon l’Eurobaromètre Spécial 492 de la Commission européenne.

Les fabricants souhaitent voir leurs produits étiquetés énergie dans la catégorie la plus élevée disponible par rapport à leurs concurrents. Par exemple, environ les deux tiers des réfrigérateurs et des machines à laver vendus en 2006 étaient classés dans la classe A, tandis que plus de 90 % de ceux vendus en 2017 étaient étiquetés A +, A ++ ou A +++.

En plus des informations sur la consommation d’énergie du produit, les étiquettes peuvent également fournir des données spécifiques sur d’autres caractéristiques d’utilisation pertinentes telles que les émissions sonores du produit ou la consommation d’eau.

 

Réforme de l’étiquette

En raison du développement de produits de plus en plus économes en énergie et du fait que la différence entre A ++ et A +++ est moins évidente pour le consommateur, les catégories seront progressivement ajustées pour réintroduire l’échelle plus simple de A à G.

Concrètement, cela signifie que cinq groupes de produits seront «redimensionnés » au cours de 2021.

  • Réfrigérateurs
  • Lave-vaisselle
  • Machines à laver
  • Écrans électroniques, y compris les Téléviseurs
  • Lampes

Un produit affichant une classe d’efficacité énergétique A +++ pourrait par exemple devenir une classe B après rééchelonnage, sans modification de sa consommation d’énergie.

La classe A sera initialement vide pour laisser la place à des modèles plus économes en énergie. Cela permettra aux consommateurs de distinguer plus clairement les produits les moins énergivores. Dans le même temps, il est susceptible d’encourager les fabricants à poursuivre leurs recherches et à innover dans le domaine des technologies à meilleur rendement énergétique.

Le format définitif et l’identité visuelle des nouvelles étiquettes pour les groupes de produits susmentionnés, ainsi que pour les “appareils de réfrigération à fonction de vente directe”, ont été adoptés par la Commission le 11 mars 2019.

tiquette réfrigérateur nouvelle norme européene  - De nouvelles règles rendent les appareils ménagers plus durables

L’écoconception

Il existe une demande mondiale de produits plus efficaces pour réduire la consommation d’énergie et d’autres ressources naturelles, dans le cadre d’une amélioration de la durabilité. La législation de l’UE en matière d’écoconception est un outil efficace pour améliorer les performances environnementales des produits en fixant des normes minimales obligatoires pour leur efficacité énergétique. Cela élimine les produits les moins performants du marché, contribuant de manière significative à l’objectif d’efficacité énergétique de l’UE.

L’écoconception soutient également la compétitivité industrielle et l’innovation en favorisant une meilleure performance environnementale des produits dans l’ensemble du marché intérieur.

Le 1er octobre 2019, dix mesures ont été adoptées par la Commission. Ces mesures, adoptées en concertation avec le secteur et avec le soutien des États membres, ont ensuite été approuvées par le Parlement européen et le Conseil dans le cadre de la procédure de réglementation avec contrôle. Les catégories de produits couvertes sont

  1. machines à laver et laveuses sécheuses
  2. lave-vaisselle
  3. affichages électroniques
  4. réfrigérateurs ménagers
  5. sources lumineuses
  6. réfrigérateurs avec une fonction de vente directe
  7. alimentations externes
  8. moteurs électriques
  9. transformateurs de puissance
  10. poste à souder

Huit de ces mesures révisent les exigences existantes, tandis que les réfrigérateurs avec fonction de vente directe et les équipements de soudage sont réglementés pour la première fois.

Un changement important est l’inclusion d’éléments permettant d’améliorer encore la réparabilité et la recyclabilité des appareils pour la première fois. Plusieurs des nouvelles mesures incluent des exigences telles que la garantie de la disponibilité de pièces de rechange rendant les pièces clés plus facilement remplaçables et l’accès aux informations de réparation et d’entretien pour les réparateurs professionnels.

Clairement avec ces mesures, l’union européenne se positionne pour un avenir durable.